Allamanda

L’allamanda est une plante arbustive grimpante d’origine tropicale, à végétation robuste et à floraison décorative. En France, il est cultivé en intérieur, ses grosses fleurs en forme de trompettes séduisent de la fin du printemps au début de l’automne.

Comparer

Description

Originaire d’Amérique du Sud tropicale, l’allamanda se cultive en intérieur avec la possibilité de l’exposer dehors en été. Il ne supporte pas les températures inférieures à 10 °C, et a un besoin important d’hygrométrie. Plante à végétation vigoureuse, au feuillage persistant d’un beau vert brillant, il a besoin d’un palissage pour donner ensuite libre cours à sa forte croissance qui peut aller jusqu’à 1 m par an.

Les feuilles verticillées par trois sont lancéolées et font jusqu’à 20 cm de long. Les fleurs ont une corolle en entonnoir d’un jaune vif très lumineux au violet pourpre suivant les variétés. Le tube floral mesure entre 2 et 5 cm, non renflé à la base. Les fleurs sont très rarement suivies de fruits. Ce sont des capsules épineuses. La sève blanche et épaisse est très toxique en cas d’ingestion, et irritante pour la peau.

L’allamanda n’est pas une plante d’intérieur typique, c’est une plante tropicale qui a un besoin important de chaleur et d’humidité pour prospérer pendant les étés. Idéalement, une température de 16 °C en hiver permet à la plante une floraison optimale en été.

C’est une grimpante qui retombe sur elle-même si elle ne bénéficie pas d’un palissage car ses tiges et ses feuilles sont lourdes. L’allamanda peut être cultivé comme un petit arbuste également en le taillant afin de lui garder un port compact, bien qu’il existe une variété naine pour le port arbustif.