Zamioculcas

Sur le marché sénégalais depuis peu, le Zamioculcas ou plante ZZ est une plante d’intérieur d’une esthétique sobre, graphique et moderne. Particulièrement robuste, elle est également peu exigeante et facile à cultiver.

Comparer

Description

Avec ses allures doubles de fougère et de cycas, le Zamioculcas se distingue de toute autre plante. Il fait partie de la famille des Aracées, reconnaissable à ses inflorescences en forme de cornet. Il se trouve que cette plante-ci fleurit rarement dans nos appartements et ne brille pas par la beauté de ses fleurs. Les Anglais la nomment « fougère-arum ». Le genre ne comporte d’ailleurs qu’une seule espèce, Zamioculcas zamiifolia, ce qui témoigne de son caractère inhabituel.

Surnommé la « plante ZZ » pour faciliter sa commercialisation, le Zamioculcas zamiifolia fut mis sur le marché européen des plantes d’intérieur assez récemment, en 1998. Elle connut un succès rapide grâce à sa forme compacte et ses feuilles découpées vert lustré qui lui donnent un côté graphique exotique.

Son aire de répartition se situe en Afrique de l’Est, en Tanzanie, sur l’archipel de Zanzibar, au Mozambique, au Malawi, jusqu’à la province sud-africaine du Natal. Le Zamioculcas occupe des habitats assez diversifiés puisqu’on le trouve aussi bien dans les savanes sèches arborées que dans les forêts tropicales humides plus ou moins denses. Au Malawi, il règne un taux d’humidité de 80 % sous des températures de 22 à 28 °C tandis qu’en Tanzanie, le climat connaît une période sèche assez longue et une saison de pluies très intenses. Le Zamioculcas pousse sur des sols sableux, rocailleux et généralement bien exposés au soleil, jusqu’à 600 m d’altitude.

Les feuilles partent toutes d’un rhizome tubéreux renflé à la base que l’on nomme « caudex » et qui permet à la plante de stocker de l’eau pendant la saison sèche. Leur position verticale confère à la plante un port étroit, presque colonnaire. Le rachis(prolongement du pétiole) prend avec l’âge un aspect moucheté qui lui a valu le nom de « plante girafe ». Il mesure de 0,20 à 1 m de long et porte de part et d’autre plusieurs dizaines de folioles elliptiques et charnues de 5 à 15 cm de long sur 1,5 à 5 cm de large. Le feuillage persistant est particulièrement brillant et très graphique. La croissance de la plante est assez lente surtout si la température ne dépasse pas 18 °C : 1 à 2 feuilles seulement sont émises par an. Les feuilles attendent d’atteindre leur taille finale pour déployer les folioles jusqu’alors repliées. La plante peut vivre plus de 10 ans en appartement.

L’inflorescence plutôt rare en culture est similaire à celle des arums, constituée d’un spadicejaune à vert pâle de 6 à 8 cm de long sur 0,7 à 1,7 cm de diamètre, portant les fleurs mâles et femelles minuscules, et d’une bractée verte pendante, la spathe. La plante n’est pas autofertile et la pollinisation se fait par des insectes. Les fruits blancs mesurent 12 mm de diamètre.

Malgré leur toxicité, les feuilles possèdent un usage en médecine traditionnelle.

Le nom Zamioculcas zamiifolia fait référence à sa ressemblance avec les feuilles du Zamia, une plante primitive de la famille du cycas, à feuilles composées de larges folioles.

Informations complémentaires

Couleur

Verte