Aloès

L’aloès se caractérise par son feuillage en rosette allongé et épais, propre aux succulentes. Sa floraison aux couleurs vives rappelle ses origines africaines. Facile à cultiver, il trouve sa place au soleil dans nos intérieurs et nos jardins.

Comparer

Description

Le genre Aloe appartient désormais à la famille des Asphodelacées, après avoir figuré longtemps parmi les Aloacées et les Liliacées. Originaire d’Afrique, de Madagascar, d’Arabie et d’Inde, on l’appelle soit par son nom latin Aloe, soit aloès. L’espèce la plus connue étant l’Aloe vera.

C’est une plante dite succulente ou grasse. Elle présente des feuilles persistantes, souples, épaisses et longues, variant du vert franc au bleu gris, disposées en rosette et souvent bordées de dents. Elle donne une hampe florale qui se dresse à l’aisselle des feuilles et qui porte des fleurs en grappes, orange, jaune ou rouge, en forme de tubes ou de clochettes pendantes. L’aloès fleurit à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Sa croissance est souvent rapide et sa taille très variée (de 0,10 à 3 m et plus de hauteur), selon les espèces.

L’aloès n’étant pas rustique, il se cultive selon les régions et les saisons, en extérieur, en intérieur, en serre ou véranda. Dans le sud de la France, on peut cultiver en pleine terre quelques espèces comme l’Aloe arborescens ou l’Aloe aristata. Il s’utilise en rocailles, en massifs et en bacs.

L’aloès est employé dans la fabrication de produits pharmaceutiques, cosmétiques, alimentaires (desserts, boissons) ou textiles. La pulpe de l’Aloe vera est réputée pour ses vertus calmantes sur les égratignures de la peau notamment, mais aussi ses vertus toniques et dépuratives. En Asie, on consomme la chair de ses feuilles en dessert.

Attention : certaines parties de l’Aloe vera sont toxiques. Elles contiennent de l’aloïne. Il est préférable de le cultiver uniquement comme plante d’ornement et de laisser les professionnels extraire sa pulpe.