Adenium ou Baobab chacal du Sénégal

L’Adenium ou rose du désert ou aussi baobab chacal du Sénégal est l’exemple type de l’arbre-bouteille des zones désertiques, avec son tronc succulent et son feuillage clairsemé posté en extrémité de rameau. Sa floraison vive paraît souvent avant les feuilles et revêt différents coloris.

Comparer

Description

Il est convenu aujourd’hui que le genre Adenium ne possède qu’une seule espèce, Adeniumobesum, et six sous-espèces. La plante occupe les zones désertiques tropicales et subtropicales d’Afrique de l’Est en particulier, depuis le sud de l’Arabie jusqu’à la province du Cap, ainsi que d’Afrique de l’Ouest, avec le Sénégal, le Niger, la Namibie et l’Angola. Le genre appartient à la famille des Apocynacées qui se caractérise par une toxicité élevée de la plante en raison de sa teneur en alcaloïdes, tout comme le laurier-rose (Nerium oleander).

L’Adenium ou rose du désert est aussi appelé faux baobab ou baobab chacal. C’est une plante arbustive atteignant 2-3 m de hauteur dans son aire d’origine. Elle occupe des terrains sablonneux ou pierreux parfois même volcaniques, allant jusqu’à 2 100 m d’altitude. Elle est principalement cultivée sous forme de bonsaï pour l’intérieur sous nos climats.

Le tronc est, comme chez le baobab ou chez d’autres arbres bouteilles (Chorisia,Brachychiton), charnu et enflé en raison des réserves en eau stockées dans ses tissus fibreux. Sa base élargie, appelée caudex, peut atteindre plusieurs mètres de circonférence. L’écorce lisse gris pâle réfléchit les rayons du soleil offrant une protection contre la chaleur torride, tandis que des racines très profondes et puissantes permettent à la plante de s’ancrer solidement dans la roche. Dès que l’on entaille l’écorce, un abondant latex toxique, transparent ou blanc, s’en écoule.

Les feuilles, groupées en spirale en bout de rameau, s’affichent seulement 3-4 mois dans l’année afin d’éviter les pertes d’eau excessives lors des périodes les plus chaudes où la plante entre en repos végétatif. Le limbe vert sombre luisant sur le dessus, nettement plus clair au revers, possède une forme assez arrondie en extrémité et une nervure centrale bien marquée. Il mesure de 5 à 15 cm de long sur 1 à 8 cm de large.

La floraison est vraiment surprenante et spectaculaire lorsqu’elle surgit sur des bouts de bois nus qui paraissent sans vie, entre mai et septembre. Les fleurs étoilées de couleur vive possèdent une corolle de 4-5 cm de long et de large, 5 pétales et 5 sépales effilés discrets. La ressemblance avec la fleur du laurier-rose est frappante. Les teintes communes vont du rose au rouge foncé avec un cœur souvent plus clair. Un Adenium âgé bien soigné peut fleurir en intérieur quasiment tout au long de l’année.

Les insectes se chargent de la pollinisation des fleurs qui mène à la formation de longs fruits folliculaires (sorte de gousse comme chez la rose de Noël) mesurant de 15 à 25 cm de long sur 1 à 2 cm de large, emplis de graines munies d’une aigrette blanchâtre.

Attention à la toxicité de la plante, notamment à son latex qui servait à enduire les flèches pour chasser le chacal ou la hyène au Sahel. Les pêcheurs employaient les racines écrasées pour empoisonner le poisson. Le latex ou les racines servent aussi à soigner les caries, les ulcères et dermatoses… (note 1)

Le nom Adenium vient de l’arabe aden, nom du port d’Arabie d’où elles furent transportées en Occident. Obesum signifie « obèse » en référence au tronc très enflé à la base qui caractérise la plante.

Note 1 : Maydell H.-J. von (1992), Arbres et arbustes du Sahel, leurs caractéristiques et leurs utilisations, Verlag Josepf Margraf, p. 141.